Nous allons partir à la cueillette de fleurs de sureau et connaître leurs vertus côté santé. Sur cet article, on va parler de la carte d’identité de la fleur de sureau, et de ses bienfaits.

L’identité de la fleur de sureau

On trouve souvent cette fleur de sureau tout près d’une prairie ou d’une mare, ou autour d’un moulin, donc dans le milieu humide. De son nom scientifique : Sambucus Nigra, elle ressemble à une plante avec de petits troncs, de petites fleurettes blanches très attrayantes et ses baies dans son concasseur. Il est tout à fait possible de manger des fleurs de sureau cuit comme à la confiture, ou cru comme décoration des assiettes. On peut donc en faire des sirops, des beignets, et les fermentés afin de devenir un arôme. Mais attention, il existe des fleurs de sureau toxiques, là il faut bien faire la différence entre celles qui sont consommables et les poisons. C’est par rapport aux feuilles de sureau que l’on peut faire la différence avec les autres plantes médicinales comme le frêne ou more, les feuilles sont composées et ont des odeurs très fortes. Et c’est souvent à la fin du mois de mai que l’on peut cueillir les fleurs de sureau.

Les vertus des fleurs de sureau

Le sureau noir fait partie de remède médicinale avec des bienfaits et vertus exceptionnelles. Les feuilles ont des propriétés au niveau de la bronchite. Tout ce qui touche aux maux au niveau de la respiration, aux poumons, peut se guérir avec des fleurs de sureau. Le jus de sureau peut aider à la bonne digestion, et surtout aider les personnes à se soulager de leur problème de constipation. Les personnes qui veulent se débarrasser des toxines de leur corps, puisqu’il permet de suer beaucoup.

On peut cueillir le fruit de sureau pour éliminer la grippe. On devra faire du concassage avant de les mettre dans nos repas habituels ou de les manger crus. C’est également une plante qui est déclarée antivirale, et qui augmente la capacité de défense du système immunitaire du corps humain. Les fruits sont également antioxydants, même pour les enfants. Il faudra les concasser et les passer dans un broyeur pour pouvoir les mélanger dans nos ingrédients.

Apprendre à faire du sirop de fleur sureau

Pour faire 1l de sirop, il faut 12 paquets de fleurs. Portez à l’ébullition un litre et demi d’eau. Lavez un citron et divisez-en deux pour en tirer le jus, et mélanger dans l’eau chaude et laisser encore à l’ébullition pendant 10 minutes. Lavez les fleurs et mettez-les dans l’eau, et portez encore à l’ébullition durant 15 minutes. Vous pouvez laisser refroidir pour 10 minutes avant de le filtrer pour la mise en bouteille. Bien sûr après plusieurs ébullitions, l’eau va diminuer en 1L, vous pouvez donc conserver le sirop pour une semaine. Vous pouvez rajouter une tige de vanille ou du litchi pour affiner son goût. Vous pouvez aussi mettre du sucre ou du miel, puisqu’on parle bien ici d’un sirop.

Enfin, les fleurs de sureaux toxiques sont nommées du sureau hièble de son nom scientifique « Sombucus ebulus ». Ce dernier est juste une plante qui se constitue d’herbes et pas de tronc, à la différence de sureau noir qui peut se pousser jusqu’à 7 m de long.